Règlement

Le Reglement du Judo Club-Val-De-Travers

 

Dès le début du cours de Judo,le novice va apprendre beaucoup de choses qui lui étaient totalement méconnues jusqu'alors.

Celui qui entreprend quelque chose de nouveau ne doit pas seulement savoir ce qu'il fera dans l'avenir mais aussi comment il doit se conduire dans son nouvel entourage. Pour de nombreux élèves, la première heure de Judo détermine le déroulement des cours suivants.

A partir de là il est important de valoriser aux yeux des élèves dans le Dojo,les règles de conduite qui seront significatives tout au long de leur carrière de judoka. Ce que l'on apprend pendant la première heure de Judo, on le garde avec soi durant toute sa vie de judoka. Les règles de conduite du Judo présentées ici, sont un résumé d'expériences positives a travers de nombreuses années de collaboration entre entraîneurs et élèves en Suisse.

Elles ne sont pas l'acceptation aveugle des normes japonaises ou même religieuses! Les règles suivantes garantissent un apprentissage sans accident et couronne de succès le Judo. Elles doivent être prises en considération par chaque élève.

 

 1. Les judokas (ainsi sont appelés ceux qui pratiquent le Judo) Ils sont polis et serviables les uns envers les autres.


2. L'esprit de groupe : Il en découle que les judokas doivent tous s'exercer les uns avec les autres. Aussi bien les grands avec les petits que les garçons.

3. Lors de l'entraînement chacun doit se comporter de façon à ce que les deux partenaires apprennent quelque chose. C'est pourquoi les judokas s'entraident.

4. Les judokas s'entraînent toujours à tour de rôle, c'est-à-dire tout d'abord l'un, puis ensuite l'autre, jusqu'à ce que l'entraîneur dise "Stop!"


5. Les techniques de Judo sont effectuées aussi bien du côté droit que du côté gauche dès le début. Ainsi on progresse plus vite !

6. Sur le tatami, durant l'entraînement, il est permis de parler et on peut s'amuser et être joyeux. Cependant lorsque l'entraîneur frappe dans ses mains on doit interrompre sa conversation et écouter.

7. Lorsque l'entraîneur démontre quelque chose, les judokas sont assis les uns à côté des autres et regardent attentivement de façon à comprendre les techniques de Judo.

8. Responsabilité : Les judokas savent que les techniques de Judo peuvent être dangereuses lorsqu'on s'en sert avec brutalité et distraitement. Par conséquent tous les judokas doivent se sentir responsables du bien-être de leur partenaire et agir de manière réfléchie.

9. Ponctualité : Les judokas sont ponctuels et ne quittent le tapis qu'à la fin du cours ou lorsqu'ils ont préalablement informé l'entraîneur. L'entraîneur doit toujours savoir où se trouve chaque élève.

10. Régularité : Les judokas participent régulièrement aux cours. Les leçons se suivent les unes après les autres et chacune d'entre elles représente une partie importante de l'ensemble de l'enseignement.

11. Hygiène : Les judokas, avant de se rendre dans la salle de judo, doivent préalablement retirer tout piercing,boucles d'oreilles, pendentifs ou autres,qui seraient susceptible de blesser le partenaire tout comme lui-même.
Pour éviter de nombreuses blessures, les judokas et judokates devront impérativement se couper les ongles des pieds et des mains avant le cours.
Le judoka devra faire preuve de rigueur quant à la propreté de son kimono. Donc il est strictement interdit de faire les déplacements entre la salle de judo et la maison avec le kimono. Les salles d'entraînements étant toutes munies de vestiaires, et de douche, Il est donc formellement interdit de faire des déplacements en dehors de la salle comme l'exemple susmentionné.

12. Règle du Dojo : s'entraîner alternativement. Ce n'est que s'ils alternent toujours lors de l'étude des techniques que les deux partenaires réalisent des progrès en commun. Ne se préoccuper égoïstement que de sa propre réussite ne correspond pas à la philosophie du Judo.

Le Tatami

LES GESTES D'ARBITRAGE

TERMES D'ARBITRAGE

  • Hajime (les mains le long du corps) commencez
  • Matte (bras tendu vers les commissaires sportifs, paume face à la table) — pause dans le combat
  • Soremade — fin du combat
  • Hiki-wake — égalité
  • Sonomama (en touchant les deux combattants) — ne bougez plus (lorsque l'arbitre veut vérifier quelque chose sans modifier l'issue du combat ou replacer un combattant en immobilisation)
  • Yoshi (en touchant brièvement les deux combattants) — reprenez le combat (après sonomama)
  • Hantei — décision des juges
  • Avantages(tous les points donnés ci-dessous sont attribués lors des compétitions officielles)
    • Kinza — N'est pas "ouvertement comptabilisé" par l'arbitre, mais est gardé en tête par ce dernier jusqu'à la fin du combat, et, en cas d'égalité, permet de désigner un vainqueur. Parfois en cas d'égalité, même si aucun combattant n'a chuté, si l'un des deux combattants a entrepris beaucoup plus d'attaques que l'autre, en prenant beaucoup plus de risque que l'autre, il peut être désigné vainqueur par l'arbitre.
    • Koka — A disparu du judo moderne depuis la saison 2008-2009 pour les minimes, cadets, juniors et seniors (règlement français et international). Il désignait une chute sans qu'aucune épaule ne touche à terre, mais avec suffisamment de vitesse de force et de contrôle. Il est devenu un kinza.
    • Yuko — 5 points (bras tendu sur le côté en dessous de l'horizontale, doigts tendus) — avantage moyen, par projection temps d'immobilisation au sol ou sanction à l'adversaire. a disparu également.
    • Waza-ari — 7 points (bras tendu sur le côté au-dessus de l'horizontale, doigts tendus) — presque la victoire, par projection temps d'immobilisation au sol ou sanction à l'adversaire.
    • Ippon — 10 points (bras tendu au-dessus de la tête, doigts tendus) — victoire acquise (point) par projection dite "parfaite", immobilisation de l'adversaire jusqu'au terme du temps, en cumulatif de l'avantage de points Waza-ari debout ou au sol, par abandon de l'adversaire par soumission, c'est la fin du combat.

 

  • ne-waza
    • Osae-komi — début d'immobilisation
    • Toketa — sortie d'immobilisation
  • Sanctions
    • Shido— le premier avertissement est « gratuit » orale ,anciennement il donnait un Koka
    • Shido (chui) — 2e avertissement donne un Yuko
    • Shido (keikoku) — 3e avertissement avant disqualification
    • Hansoku-make — faute grave (disqualification de la compétition ou du combat) ou accumulation de trois fautes légères (disqualification du combat).